Logo Université Laval Logo Université Laval

Actualités et événements

Recherche : Des vertus prometteuses pour un lichen nordique

le lichen qui a fait l'objet de la recherche
le professeur Daniel Grenier

Toujours à la recherche de molécules prometteuses pour combattre la carie dentaire et les maladies parodontales, le professeur Daniel Grenier et son équipe se sont joint à des chercheurs de la Faculté des sciences et de génie pour analyser les propriétés de composés naturels de Stereocaulon paschale, un lichen du Nord du Québec.

Leurs travaux, parus dans la plus récente édition du Journal of Natural Product, fait l’objet d’un article fort intéressant dans le Journal Le Fil, de l’Université Laval.

Deux molécules jamais répertoriées ont été découvertes par des chercheurs de l’Université Laval. Plusieurs composés aux propriétés antibactériennes intéressantes ont aussi été isolés dans ce même lichen, rapportent les chercheurs.

« Les lichens nordiques sont exposés à des stress environnementaux uniques, souligne le responsable de l’étude, Normand Voyer,  professeur au Département de chimie. Nous pensions donc qu’il était possible que ces espèces produisent des molécules spéciales pour composer avec ces conditions très difficiles. »

Le lichen étudié, Stereocaulon paschale, vit généralement dans les régions subarctiques et arctiques du globe mais se retrouve aussi sur les hauts sommets de la Gaspésie et de Charlevoix. Des spécimens provenant du Nunavik ont été rapportés à l’Université Laval par le professeur Stéphane Boudreau, du Département de biologie. Des analyses phytochimiques ont permis d’identifier 11 composés, dont 2 nouvelles molécules qui n’avaient jamais été isolées auparavant sur notre planète.

Les 9 autres composés isolés par les chercheurs avaient déjà été identifiés dans des organismes vivants. Toutefois, les tests effectués par Daniel Grenier ont mis en lumière un fait nouveau : 6 de ces composés ont une activité antibactérienne potentiellement intéressante contre des pathogènes impliqués dans des problèmes buccaux comme la carie et les maladies parodontales.

« Il est encore trop tôt pour savoir si les deux molécules que nous avons découvertes ont des propriétés particulières qui pourraient trouver des applications médicales ou industrielles, explique Normand Voyer. Toutefois, le but de notre étude n’était pas de provoquer une ruée vers les trésors moléculaires que pourraient renfermer les espèces du Nord québécois. Nous voulions surtout démontrer qu’il y a dans les milieux nordiques une richesse insoupçonnée en composés naturels qu’il est urgent de mieux connaître et de protéger. Beaucoup d’études phytochimiques ont été menées dans les forêts tropicales, mais le Nord reste encore largement inexploré. Il y a sûrement beaucoup d’autres espèces nordiques qui, comme S. paschale, renferment des molécules uniques. C’est peut-être dans ces milieux qu’on va trouver les prochains traitements contre le cancer. Si jamais nous découvrons des composés naturels qui ont des applications intéressantes, il sera important de développer des méthodes pour en faire la synthèse en laboratoire afin de ne pas mettre en péril la survie des espèces qui les produisent. »

L’étude publiée dans le Journal of Natural Products est signée par Claudia Carpentier, Normand Voyer, Stéphane Boudreau, Jabrane Azelmat et Daniel Grenier, tous de l’Université Laval, ainsi que par Emerson Ferreira Queiroz, Laurence Marcourt et Jean-Luc Wolfender, de l’Université de Genève.


Partager cette nouvelle :

Nouvelles connexes

  • Marie-Pierre Morin, 1er prix

    Journée des stagiaires du GREB-FMD

    Vendredi dernier avait lieu la journée annuelle des stagiaires du GREB et de la FMD. Celle-ci vise à partager l'avancement des nombreux projets de recherche en cours et à permettre aux stagiaires de 1er cycle de s'exercer à présenter leur démarche scientifique de façon structurée dans un contexte semblable aux congrès et colloques des chercheurs universitaires. Suite
  • dentiste qui anesthésie un patient en vue d'une chirurgie

    Offre d’emploi: professeurs en chirurgie buccale et maxillo-faciale

    La Faculté recrute! Deux postes de professeur à demi-temps en chirurgie buccale et maxillo-faciale. Les chirurgiens maxillo-faciale intéressés doivent soumettre leur candidature d'ici au 19 août. Tous les détails ainsi que les modalités pour postuler sont dans la page de suite. Suite
  • Daniel Granger, Dres Aimee Dawson et Cathia Bergeron

    Un prix reconnaissance partenaire santé pour la Faculté!

    Olympiques spéciaux Québec a honoré la Faculté en juin dernier, en lui remettant le prix Golisano Award. Celui-ci reconnaît l'engagement de la Faculté pour l'amélioration de l'accessibilité à la santé buccodentaire auprès des personnes qui vivent avec un handicap intellectuel. Suite
  • Offre d’emploi : professeurs en orthodontie

    La Faculté recrute! Deux postes de professeurs à demi-temps en orthodontie sont actuellement offerts. Les orthodontistes intéressés doivent soumettre leur candidature d'ici au 1er septembre. Tous les détails ainsi que les modalités pour postuler sont dans la page de suite. Suite
  • Un prix reconnaissance pour le professeur Daniel Grenier

    Le professeur Daniel Grenier a reçu le Prix Micheline-Blain du Réseau de recherche en santé buccodentaire et osseuse lors de la Journée scientifique du Réseau, la semaine dernière. Le prix souligne la contribution exceptionnelle du scientifique à l'évolution de la santé buccodentaire, la qualité de son travail, sa vision et son influence quant à l'avancement des connaissances dans le domaine. Suite
  • Une étudiante du GREB nommée ambassadrice de la Société canadienne des microbiologistes

    L'étudiante au doctorat Marie-Laurence Lemay, qui travaille au labo de Sylvain Moineau, au Groupe de recherche en écologie buccale (GREB), a été nommée étudiante ambassadrice aux cycles supérieurs de la Société canadienne des microbiologistes. Elle recevra une bourse de 1 500$ pour aller présenter ses travaux dans 2 universités du pays. Suite